Accès gratuit à votre propriété forestière

Retrouvez votre propriété forestière gratuite sur Sylvamap et mobile

Le plan de gestion forestier est le cœur de l’outil de suivi de Sylvamap. Mais tout plan de gestion (PSG, CBPS ou RTG) a une validité limitée dans le temps et nécessite un renouvellement. C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui quelques astuces pour préparer votre renouvellement de document de gestion durable (DGD) à l’aide des outils de Sylvamap.

Propriété, géologie et enjeux environnementaux

Avant de commencer son nouveau plan de gestion, il est impératif de connaître sa propriété en listant ses parcelles cadastrales. Avec la mise à jour régulière de la couche ‘‘Propriété’’ sur Sylvamap, l’export de la liste des parcelles se révèle être un jeu d’enfant, puisque la fonctionnalité existe directement depuis l’onglet ‘‘Export’’ [Export parcelles (Excel)].

La préparation d’un nouveau PSG passe aussi par l’analyse du contexte général : géologie, enjeux environnementaux, sociaux ou économiques. Et si certains critères n’évoluent pas, ou peu (géologie, climat), certains doivent être mis à jour et vérifiés. L’outil de suivi de Sylvamap vous aide en mettant à disposition des couches d’informations permettant de vérifier la géologie ou de connaître les enjeux qui s’appliquent au massif forestier (ZNIEFF, Natura 2000, arrêtés de biotope, réserves naturelles et parcs nationaux ou naturels régionaux). Toutes ces informations étant disponibles dans l’onglet ‘‘Calques’’ et regroupées dans le volet ‘‘Environnement’’.

Mettre à jour ses descriptions de peuplements

L’un des éléments importants d’un plan de gestion consiste à définir ses peuplements. A la fois géographiquement, mais aussi dans sa description (régime, structure, essences, dendrométrie…). Afin d’organiser et de conserver la mémoire de ces informations, il est conseillé d’utiliser une des couches GéoPerso spécifiquement pour suivre les évolutions des peuplements présentées ci-après.

D’un point de vue géographique, il est possible d’utiliser les couches GéoPerso pour dessiner les modifications de peuplements observés à la photo aérienne (dans le cas d’une coupe partielle, par exemple). Pour les changements invisibles du ciel (diamètres, présence de sous-étage), les signalements linéaires de l’application sont aussi là pour vous aider.

De plus, la mise à jour régulière de la description des peuplements pourra être conservée, dès le début du plan de gestion, pour en faire l’historique. Et ceci par deux moyens : la couche des peuplements (PSG forestier) et les signalements terrain. Dans le cas d’un inventaire, les données pourront être copiées dans le champ ‘‘Observations’’ du peuplement concerné, ou stockées en tant que document (rapport d’inventaire, tableau Excel). Si les observations sont faites sur le terrain, il est aussi possible de réaliser un signalement ponctuel contenant, en annotation, les éléments importants. Ce signalement pourra ensuite être déplacé simplement sur la couche GéoPerso créée préalablement.

De l’utilité de valider ses interventions

Lors du renouvellement d’un PSG, parmi les éléments obligatoires, il est demandé de faire un bilan des interventions sylvicoles non réalisées lors du précédent plan de gestion. Ceci permet d’inciter le propriétaire à analyser les facteurs pouvant influer sur la non-réalisation des coupes et travaux dans le nouveau PSG.

Grâce à l’outil de suivi des plans de gestion forestiers de Sylvamap, les interventions sont listées et validées au fur et à mesure de leur réalisation. Ainsi, en fin de PSG, il est possible de lister toutes celles qui n’ont pas été réalisées, afin de procéder à l’analyse des raisons de cette non-réalisation. L’astuce se révèle plus agréable que de reprendre tout le tableau des interventions du document de gestion durable en vérifiant toutes les interventions les unes après les autres.

En effet, la liste des interventions non réalisées est disponible via la couche ‘‘Site’’ et l’onglet ‘‘Interventions forestières’’. Elle permet de retrouver toutes celles qui ont été prévues (notées au plan de gestion) et non réalisées. Les coupes et travaux datant de plus de 4 ans – et qui ne sont donc légalement plus réalisables – sont marqués par une couleur rouge. Pour les autres (datant de moins de 4 ans), elles peuvent être réalisées en début du prochain PSG (retard du au contexte économique ou sanitaire, par exemple).

Outre les informations concernant le plan de gestion en cours de validité (et arrivant potentiellement bientôt à terme), Sylvamap apporte des informations plus générales sur la propriété, les enjeux ou la géologie afin de faciliter le travail de renouvellement du plan de gestion au rédacteur (propriétaire ou gestionnaire).

Pour les rédacteurs intéressés, il est aussi utile de noter que les contours des peuplements du PSG en cours peuvent être copiés sur un site Hubert. Pour cela, une simple demande à l’équipe de Sylvamap suffit. Un bon moyen de gagner du temps sur la photo-interprétation des peuplements…