Accès gratuit à votre propriété forestière

Retrouvez votre propriété forestière gratuite sur Sylvamap et mobile

Introduite sur l’outil de suivi des plans de gestion de Sylvamap au cours de l’été 2020, la couche ‘Annexes de la forêt’ peut sembler concurrencer les couches de dessin libre ‘‘GéoPerso’’. Afin de comprendre les avantages et les rôles de chacune, faisons le point sur ces deux couches à disposition pour le suivi de vos forêts.

GéoPerso : du dessin libre à 100 %

Les couches ‘GéoPerso’ sont au nombre de 5 sur l’outil de suivi de Sylvamap. Il s’agit de couches de dessin libres laissées aux propriétaires et aux gestionnaires. Il est possible d’y dessiner des points, lignes ou polygones. Chacune d’elles peut être nommée et il est possible d’y associer une description ou un document (photo, par exemple).

Chaque couche peut être utilisée pour gérer un thème différent. Les comptes de type ‘gestionnaire’ peuvent aussi renommer les couches en passant par l’outil ‘Modifier’ de la couche ‘Site’. Il est alors possible de donner une couche à chaque utilisateur en les renommant par leurs noms, ou, plus pragmatique, de les nommer en fonction de leur utilisation :

  • Chasse : pour les postes de tirs, lignes de battues…

  • Biodiversité : pour les arbres morts, nids, terriers…

  • DFCI : pour les points d’eau et les pare-feux…

Et, bien entendu, il est possible de créer des légendes (comptes de type ‘gestionnaire’) ou de modifier la légende d’un objet (tous les types de comptes) pour personnaliser la carte de sa forêt.

Annexes de la forêt : équipements et fiche chantier

Plus techniques et un peu moins libre, la couche des ‘Annexes de la forêt’ tient un rôle indispensable pour la cartographie des équipements et des chantiers forestiers.

Ainsi, il est toujours possible de créer des éléments géographiques, mais sans pouvoir y associer de photos ni observations. Cependant, des légendes ont été pré-définies de façon à être le plus intuitives possible. Cette couche permet ainsi de créer :

  • des équipements : routes, layons, pistes, places de dépôt…

  • des cours d’eau

  • des informations utiles pour les chantiers : zones blanches, points dangereux ou de rencontre, accès à la forêt

Les données ainsi créées seront surtout visibles sur la carte éditée automatiquement lors de l’export de la fiche chantier (fiche permettant de donner les consignes et de situer un chantier sur un ou plusieurs peuplements forestiers).

Et toujours la même simplicité à créer des objets

Quelque soit l’option utilisée, la création des objets est toujours aussi simple :

  • Depuis le menu ‘Edition’, il suffit de choisir le type de donnée à créer, puis de stopper l’enregistrement pour choisir la couche sur laquelle ajouter les données.

  • Depuis l’application de terrain, en récupérant les signalements effectués sur smartphone ou tablette et rapatriés dans la couche ‘Retours terrain’. Chaque objet peut alors être individuellement déplacé vers la couche souhaitée.

Maintenant que la lumière est faite sur chacune de ces couches, à vous de jouer pour les remplir et personnaliser vos cartes forestières !