Document de gestion durable

Créez un compte gratuit pour
rédiger votre Document de
Gestion durable

Du simple plan griffonné à une interface moderne sur son téléphone, la cartographie forestière embrasse un large spectre de représentation avec des utilités propres. Si le premier besoin de se repérer est évident, il y a une multitude d’applications à la cartographie forestière. Le schéma d’un peuplement forestier ? Une carte obligatoire dans le cadre de l’établissement d’un document de gestion durable ? Un plan pour la chasse ? Une jolie cartographie d’un domaine à mettre au-dessus de la cheminée ? Une carte numérique interactive ?

Nous allons essayer d’y voir plus clair dans ce tour des cartes appliquées à la forêt.

Les éléments cartographiques utiles dans le cadre de l’élaboration d’un document de gestion durable

L’agrément d’un document de gestion durable (un PSG plus particulièrement)  nécessite l’édition de plusieurs rendus cartographiques permettant d’obtenir des cartes de qualité, utilisables en tant qu’utils de travail et de suivi.

Nous avons en premier lieu une carte des parcelles cadastrales constituant la propriété. Même si elle n’est pas toujours obligatoire dans l’affichage, ce premier travail de recensement se doit d’être effectué. Plus important, il doit être le plus rigoureux possible car ce sont les parcelles cadastrales constituant la propriété qui vont déterminer les surfaces et délimitation des peuplements qui vont en découler. C’est en effet la surface fiscale issue des parcelles cadastrales qui fait foi et qui permettra de déterminer les surfaces justes à la définition des peuplements, notamment pour des raisons fiscales.

Un plan de situation est également obligatoire : il situe dans une large échelle les limites du massif forestier et permet de se repérer par rapport aux communes du secteur ainsi qu’avec les axes de communication. Ce plan permet aussi de situer la forêt dans un contexte plus global (forêt isolée, élément d’une forêt plus grande…), notamment si la forêt n’est pas d’un seul tenant.

La carte des enjeux environnementaux, elle, recense les contraintes pouvant concerner le site. Ces contraintes sont principalement environnementales mais aussi parfois paysagères. Elles vont concerner, selon les régions, les monuments historiques et leurs abords, les sites Natura 2000, les sites classés ou inscrits, certaines ZNIEFF, ZICO ou encore les zones humides d’importance internationale (RAMSAR).

La carte des peuplements est LA CARTE indispensable pour la rédaction du plan de gestion envoyé au CNPF pour être agréé. Elle se doit de représenter les différents peuplements constitutifs de la forêt avec leurs surfaces et leurs intitulés, et peuvent aussi être déclinées par essence, structure, âge, surface terrière ou autre. Les surfaces doivent être exactes et le plus proche de la réalité cadastrale ET terrain.

A cela plusieurs cartes peuvent être utile, comme la carte géologique, celle des stations, ou encore celle des interventions sylvicoles à venir…

Autres cartographies

Une carte d’un Plan de chasse va avoir une fonction tout autre. En début de rendez-vous de chasse, avoir un ensemble de la zone où les chasseurs peuvent s’aventurer s’avère très utile. On peut y retrouver de multiples informations comme les chemins, le positionnement des lignes de chasse, celui des miradors, du Rendez Vous de chasse, les points d’eau ou talus, la position des habitations voisines mais aussi une distinction entre les espaces boisés et non boisés.

Et pourquoi pas au dos y rappeler les consignes, de la signification des coups de cornes ou de trompes sur une chasse en battue aux rappels des consignes de sécurités ?

Les cartes de propriété, souvent imprimées en très grand format, reprennent l’intégralité d’une propriété ou d’un domaine. Elles peuvent représenter l’ensemble des biens boisés ou des terres aux alentours, et sont souvent graphiquement évoluées et hautes en couleurs.

Des cartographies innovantes

Les applications sur téléphones : cette forme de cartographie embarquée permet de retrouver les limites de vos peuplements sur votre téléphone ou votre tablette, directement sur le terrain. Elle permet également d’afficher sa position GPS en temps réel ainsi qu’à effectuer des relevés.

La précision drone : sur certaines missions ou à la demande, l’imagerie drone permet d’afficher en fond les images les plus précises et récentes des propriétés. Le domaine d’application de cette imagerie est important et peut concerner un inventaire précis de peuplements forestiers, la détection de maladies ou encore la constatation de dégâts d’après tempête.

Qu’elles soient au format papier, numérique ou web les cartes font parties intégrantes des documents de gestion forestiers et en sont même les éléments de bases pour sa rédaction. C’est dans cet objectif que Sylvamap, a développé son offre cartographique, de la rédaction au suivi des documents de gestion durables.